Attirer les talents dans son entreprise

Oui, séduire la perle rare est tout à fait possible, sans pour autant lui promettre monts et merveilles.

La fidélisation des meilleurs talents représente un avantage décisif pour l’entreprise entière. Les entreprises voient partir les baby-boomers par vagues successives et peinent à trouver les jeunes qui sauront les remplacer au pied levé. D’où la ruée sur les personnes talentueuses qui ont déjà un peu d’expérience et qui ne songent pas encore vraiment à la retraite. Le hic? Ces personnes-là sont une denrée rare. Ce qui suscite la convoitise, voire les hostilités.

Voici les résultats des travaux de Peter Cappelli, professeur de management à Wharton (États-Unis), et Monika Hamori, professeure de management à l’École de commerce IE de Madrid (Espagne), dans le cadre de leur étude intitulée Who says Yes when the headhunter calls? Understanding executive job search behavior.

  • Aversion pour l’incertitude. Plus la situation financière et économique que connaît son entreprise actuelle est empreinte d’incertitudes, plus un haut-dirigeant est disposé à en savoir davantage sur une offre d’emploi venue d’un concurrent.
  • Besoin de nouveaux horizons. Plus il a occupé de postes différents durant sa carrière, plus un haut-dirigeant est disposé à en savoir davantage sur une offre d’emploi venue d’un concurrent. Et il l’est tout particulièrement s’il a occupé ces différents postes au sein de la même entreprise (autrement dit, il meurt alors d’envie de voir si l’herbe est plus verte ailleurs!).

Pour aller plus loin :

L’étude en question : Who says Yes when the headhunter calls? Understanding executive job search behavior.
Un blog sur le sujet : Comment débaucher la perle rare de votre concurrent?

Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *