Job Stress Index 2014

Première parution en Suisse

Promotion Santé Suisse a publié une étude scientifique sur le stress lié au travail en Suisse. Voici les résultats de l’enquête menée pour la première fois cette année. Via CorporateCare, Groupe Mutuel.

24,8% des actifs souffrent d’un stress excessif au travail

Le stress est un déséquilibre ressenti par une personne entre les contraintes ou exigences qui lui sont posées (par exemple, la pression des délais, le surmenage, ainsi que les problèmes avec les supérieurs et les collègues) et les possibilités à sa disposition pour y faire face (ou facteurs de protection comme l’estime, la marge de manœuvre ou encore le soutien des supérieurs). Ce déséquilibre limite la sensation de bien-être et peut, s’il est chronique, rendre malade

Si la majorité des employés gèrent bien les contraintes de leur quotidien professionnel, le Job Stress Index indique que pour 24,8% des actifs, les contraintes au poste de travail sont supérieures aux facteurs de protection.

Taux d’épuisement

Globalement, 24% des actifs affirment souffrir d’un degré d’épuisement moyen à élevé et 16,1% d’un degré d’épuisement léger.

La corrélation entre un Job Stress Index négatif (stresseurs > ressources) et degré d’épuisement a pu être démontrée. Ainsi, les actifs qui disent ressentir le plus de stress au travail sont aussi ceux qui se sentent le plus épuisés, et inversement.

Mais l’étude de PSS souligne aussi qu’un niveau de stresseurs trop élevé influence directement le taux d’épuisement (et ce même si les ressources sont élevée à un niveau identique).

Le stress coûte CHF 5,6 milliards aux employeurs

Le potentiel économique inhérent à des améliorations d’un mauvais Job Stress Index est estimé à CHF 5,6 milliards par an. En d’autres termes: si les entreprises investissaient dans la gestion de la santé en entreprise (GSE) pour offrir à tous les actifs un rapport ressources – contraintes positif, les entreprises pourraient économiser plus de CHF 5 milliards.

Selon l’étude, environ 75% de cette perte de productivité est due à une baisse des performances et les 25% restants aux absences pour cause de maladie.

Impact du Job stress index

indeex Stress

Ce tableau présente les taux d’absentéisme et de perte de productivité liée à la santé observés dans les entreprises en fonction de leur Job stress index (positif, équilibré ou négatif)

Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *