Pénurie de talents – Enquête Manpower

L’enquête annuelle 2016/2017 sur la pénurie de talents présente des résultats plutôt positifs pour la Suisse, avec un net recul du nombre d’entreprises touchées par les difficultés à recruter le personnel dont elles ont besoin. « Les ressources humaines tout comme l’innovation et le progrès demeurent des enjeux et des facteurs de différenciation majeurs pour accroître la compétitivité des entreprises suisses.

Les résultats de l’enquête Manpower sont donc réjouissants puisque près de sept employeurs sur dix choisissent d’offrir à leur personnel des possibilités d’augmenter leurs compétences via des formations et du perfectionnement professionnel pour atténuer la problématique de la pénurie de talents. Cette démarche est d’autant plus remarquable qu’elle permet aux employés d’accroître leur capacité d’adaptation et leur employabilité et, aux employeurs de fidéliser leurs collaborateurs. Nombre d’employeurs suisses ont donc opté pour une solution gagnant-gagnant. », commente Herbert Beuchat, General Manager ad interim de Manpower Suisse.

  • En 2016, 20% des 750 entreprises interrogées en Suisse sont touchées par la pénurie de talents contre 41% en 2015. Il s’agit du résultat le plus faible enregistré dans notre pays depuis le lancement de l’étude en 2006.
  • Parmi les dix professions les plus recherchées en Suisse en 2016, les ouvriers qualifiés occupent la 1re place du classement pour la septième année consécutive.
  • Les principales difficultés rencontrées lors de recrutements sont le manque de compétences techniques, notamment les compétences en informatique ou les langues (28%), le manque de candidats disponibles (24%) et le manque d’expérience (18%).
  • La formation et le développement des compétences des employés pour lutter contre les difficultés de recrutement est privilégiée par 67% des entreprises interrogées, alors qu’elles étaient 32% à considérer cette pratique en 2015.
  • Au niveau mondial, 40% des 42 341 employeurs sondés dans 43 pays sont confrontés à des difficultés de recrutement, ce pourcentage est le plus élevé depuis 2007.
Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *