Pourquoi les recruteurs ne savent-ils pas recruter?

J’ai beaucoup hésiter à écrire et surtout à publier cet article et puis j’ai décidé que LinkedIn était finalement un espace assez ouvert pour pouvoir aborder ce sujet. Par Hélène LY, Publié le .

Derrière ce titre un peu provocateur, je voulais parler de quelque chose qui me tient à cœur et qui existe dans beaucoup d’entreprises en France: la plupart des personnes qui gèrent le recrutement aujourd’hui ne savent pas recruter. Et j’irais même jusqu’à dire, n’aiment pas recruter.

C’est un échange avec un candidat, il y a quelques jours, qui m’a vraiment décidée à écrire ce post: il s’étonnait du fait que la plupart des recruteurs qu’il avait rencontré ne comprenaient pas son métier (ou ne s’y intéressaient pas), lui posaient toujours les mêmes questions (qualités et défauts) et semblaient avoir un pouvoir de décision limité. Je lui ai alors fait part de mes réflexions sur le sujet et je me suis rendu compte que tous les candidats n’avaient pas conscience du fait que beaucoup de recruteurs ne savent pas recruter.

Attention: je ne dis pas que TOUS les recruteurs sont des incompétents! Il y a beaucoup de recruteurs professionnels, humains, à l’écoute, attentifs…Des gens qui aiment leur métier, qui le font bien et qui respectent les candidats.

Mais il y aussi des recruteurs qui ne savent pas recruter tout simplement parce que ce n’est pas leur métier ou qu’ils n’ont pas été formés pour le faire correctement. Et la plupart du temps ce n’est pas de leur faute!

J’essaie le plus possible d’être un “bon recruteur” parce que j’aime mon métier, que j’apprends tous les jours sur moi et sur l’être humain en général. Malgré tout, je me trompe, je râle, je blesse des candidats…Je ne suis pas la meilleure, je ne veux faire de leçon de morale à personne ni faire la compétition, mais je veux pointer quelques problèmes que je vois de manière récurrente depuis maintenant 10 ans que je fais ce métier.

1/ Le recrutement est rarement considéré comme un vrai métier: 

Je l’ai déjà dit ici et je le répète souvent mais le recrutement est rarement vu comme un métier à part entière. C’est souvent une activité “en +”: il est assez rare qu’une entreprise embauche une personne qui soit complètement dédiée au recrutement. Et du coup, comme le recrutement est une tâche parmi d’autres, le commercial/ manager/directeur (“l’opérationnel”) qui recrute le fait souvent par défaut. Et en général quand on fait quelque chose par défaut on a du mal à bien le faire…

2/ Les recruteurs ne sont pas formés/ bien équipés:

C’est une conséquence logique du point n° 1 mais une entreprise qui considère que le recrutement n’est pas un “vrai” métier ne va pas investir dans la formation de ses recruteurs. Mauvais outils de sourcing (les cvthèques utilisées par les recruteurs), mauvais outils de gestion, absence de formation…Un recruteur a souvent bien peu de moyen pour réussir et pour mener à bien son travail. Beaucoup de gens pensent que le recrutement est un métier “facile” et que tout le monde peut le faire. Non seulement c’est faux mais c’est en plus très décourageant et peu valorisant pour ceux qui font ce métier et qui ont envie de le faire bien…

3/ Les recruteurs deviennent paresseux:

Conséquence logique du point 2, les recruteurs qui font ce métier par défaut (et souvent pour accéder à d’autres fonctions plus “prestigieuses”) font le minimum. Ils deviennent un peu paresseux, ne font pas (ou mal) le suivi des candidats, ne sont plus forcément aussi attentifs en entretien, ne s’intéressent plus autant aux candidats, à leurs parcours et attentes. J’ai souvent rencontré des collègues recruteurs un peu déprimés qui n’avaient plus envie, tant notre métier est peu considéré, peu encouragé et au final si peu gratifiant…La plupart des candidats nous détestent, la plupart des recruteurs changent assez rapidement de métier.

4/ Les recruteurs ne décident pas:

Là encore, c’est un sujet que j’ai déjà abordé mais une grande majorité des recruteurs n’a pas le pouvoir d’embaucher! Donc un recruteur qui fait bien son travail, rencontre des candidats intéressants et intéressés n’aura la plupart du temps pas possibilité de dire OUI à ce candidat. C’est très frustrant et ça décrédibilise beaucoup notre fonction. Pour ma part, j’ai décidé d’annoncer clairement la couleur dès le début de l’entretien: je suis un maillon dans le processus de recrutement mais je ne suis pas la personne décisionnaire. Le recruteur n’est souvent pas la vraie “cible” du candidat alors que c’est lui qu’il rencontre en premier…

Alors à tous les candidats qui passent par ici et qui me lisent je voudrais dire:

Certains recruteurs sont mauvais et ce n’est pas toujours de leur faute. Vous devez en tenir compte et malgré tout être un “bon candidat” pour avancer dans un processus de recrutement;

– Les recruteurs que vous rencontrez ont rarement le pouvoir de décider: il faut poser des questions pour bien comprendre le processus et identifier celui ou celle qui pourra vous embaucher. Je vous conseille cet excellent article de Nicolas Galita: http://dessinetoiunemploi.com/un-recruteur-na-pas-le-pouvoir-de-dire-oui/)

Un recruteur a toujours peur de se tromper: trouvez les bons arguments pour le rassurer, prouvez-lui votre compétence par des exemples concrets. C’est lui qui défendra votre candidature donc plus il sera convaincu, mieux il saura vous mettre en valeur;

Le recruteur n’est pas votre supérieur et d’ailleurs la plupart du temps, vous ne le reverrez pas, vous ne travaillerez pas avec lui et il ne sera pas votre manager. Je sais que c’est difficile mais vous devez considérer le recruteur comme un allié.

Collègues recruteurs(ses): nous avons un beau métier, à nous de lui (re)donner ses lettres de noblesse en nous montrant fiables, à l’écoute et respectueux.

Candidats: ne perdez pas de vue que les recruteurs ne sont souvent qu’un intermédiaire entre vous et la personne qui vous embauchera et avec qui vous travaillerez. Donc donner le meilleur de vous-même mais n’oubliez pas que ce n’est pas le recruteur qui décide.

Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *