Quand le DRH fait un burn-out

Oui le métier de DRH est un métier à risques.

Ça fait partie du métier… En 2010, Jacky Lhoumeau, alors DRH d’une multinationale de l’industrie pharmaceutique, est chargé par sa direction d’organiser un plan social avec 250 départs sur les 1400 salariés que compte la filiale française. Un plan dont il ne fait pas partie mais “avec des délais drastiques” à tenir. Quelques mois plus tard, il fait un burn-out. Sa souffrance avait pourtant été décelée un an plus tôt par la médecine du travail dans le cadre d’un observatoire du stress au travail. Mais le “dossier” est resté sans suite.

Aujourd’hui âgé de 57 ans, Jacky Lhoumeau est toujours salarié du groupe mais en “invalidité sur décision médicale”. Il a depuis écrit un livre en guise de thérapie,D comme DRH et… Dépressif ” (éd. Tatamis), dans lequel il retrace son histoire et ses déboires. Et où il affirme haut et fort : “Oui le métier de DRH est un métier à risques”.
Pour aller plus loin :
Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *